Feeds:
Articles
Commentaires

Cri du coeur

Ah! La conscience ordinaire est une prison bien ordinaire même dans un… Eden!

Ils ont pris au sens littéral ce qui devait se comprendre au sens du coeur! Le Christ le savait, mais il a pourtant enseigné.

À constamment me rappeler

Le moi se berce toujours de l’illusion des reflets que le monde lui retourne. Mais en définitive, il ne brille jamais par lui-même ; il est comme la Lune qui réfléchit la lumière du Soleil. Pour parler une langue plus claire, le Moi est toujours tributaire duSoi ; il n’en est même pas l’émanation mais permet à l’émanation de ce manifester. Quand l’émanation n’a plus besoin du Moi pour ce manifester, celui-ci disparaît comme disparaît illusion.

Le manque

S’il vous manque quelque chose, c’est que ce manque est plus nécessaire à votre compréhension que la chose elle-même!

De quessé?

J’ai appris à me servir de qui croyait prendre – je n’en suis point peu fier – mais en même temps je regrette la perte de temps!

P.s. : de plus en plus je suis dans la nomenclature des choses, ce qui pour certains risque d’être rébarbatif.

 

Ça fait sens?

La vie n’a pas de sens, maugréait quelqu’un, et c’est d’une absurdité totale. À quoi sert de vivre?

La vie est vide de sens, m’écriai-je, et c’est beauté qu’il en soit ainsi. En effet, chacun peut y mettre le sien et c’est parfait ainsi. 

Apprécier la vie, ça fait sens!

Conte d’halloween

La serveuse avait son déguisement: une cowgirl. Je lui ai demandé si elle avait rencontré son cowboy. Non me dit-elle, mais je cherche un cheval, ça t’intéresse? Un âne, cela te convient-y pareil? Que je lui répondit.